Oüm CMS

OÜM

Culturelle ,  Danse ,  Musique à Béziers

  • « Des années 1920 aux années 1960, entre Beyrouth et Le Caire, de grandes divas se relayaient sur les ondes radios comme étendards de la chanson arabe au féminin. Oum Kalthoum, en particulier, fait partie du paysage sonore de mon enfance. Une musique toujours présente, de basse intensité, que j’entendais partout, de jour comme de nuit, à chaque coin de rue, dans chaque voiture – et notamment celle de mon père. C’est ce qu’il me reste de plus fort comme souvenirs musicaux de ces années au...
    « Des années 1920 aux années 1960, entre Beyrouth et Le Caire, de grandes divas se relayaient sur les ondes radios comme étendards de la chanson arabe au féminin. Oum Kalthoum, en particulier, fait partie du paysage sonore de mon enfance. Une musique toujours présente, de basse intensité, que j’entendais partout, de jour comme de nuit, à chaque coin de rue, dans chaque voiture – et notamment celle de mon père. C’est ce qu’il me reste de plus fort comme souvenirs musicaux de ces années au Maroc. Je ne comprenais pas ce qu’elle disait, mais à force d’entendre sa voix, elle m’était devenue familière.

    Ses chansons, caractéristiques du style tarab, dans lequel elle excelle, incarnent une émotion poétique et musicale, faisant appel à un large spectre de sentiments, des plus intériorisés aux plus violents. Plus tard, je me suis intéressé au sens de ses chansons et par elle, j’ai découvert Les Quatrains d’Omar Khayyam. Véritable ode au présent, ce poème puise sa force dans le rapport au plaisir, à la délectation, à l’exaltation et à la transe.

    C’est dans ces sentiments et états que mon travail trouve son origine, non seulement en danse mais aussi en musique et en voix. Je suis particulièrement touché par les connexions qui s’établissent entre ces vibrations et les interprètes.
    Imaginée comme un rendez-vous poétique, cette création laisse le champ libre à la communion entre les différents interprètes, tous unis dans une même énergie que véhicule cette quête du présent »

    Fouad Boussouf

    Chorégraphe Fouad Boussouf
    Assistant chorégraphe Sami Blond
    Avec Nadim Bahsoun, Sami Blond, Mathieu Bord,
    Loïc Elice, Filipa Correia Lescuyer, Mwendwa Marchand
    Musiciens / composition Mohanad Aljaramani
    (oud, percussion, chant), Lucien Zerrad (guitare, oud)
    Arrangements sonores Marion Castor et Lucien Zerrad
    Dramaturgie Mona El Yafi
    Scénographie Raymond Sarti
    Costumes Anaïs Heureaux
    Lumière Fabrice Sarcy
    Production Compagnie Massala

    PARTENAIRES
    Production : Compagnie Massala
    Coproduction : La Briqueterie – CDCN du Val-de-Marne
    Le POC d’Alfortville
    Institut Français de Meknès, Maroc
    CCN de Créteil et du Val-de-Marne / Cie Käfig
    Pôle-Sud, CDCN de Strasbourg
    Les Hivernales – CDCN d’Avignon
    Fontenay-en-Scènes, Fontenay-sous-Bois
    Hessisches Staatsballett – Tanzplattform Rhein Main, Allemagne
    Théâtre Paul Eluard (TPE) à Bezons
    Soutien financier
    ADAMI, La Commanderie-Mission Danse de SQY, Conseil départemental du Val-de-Marne, DRAC, Région Ile-de-France
    SPEDIDAM, Soutien / Prêt de studios, La Briqueterie - CDCN du Val-de-Marne, CCN de Créteil et du Val-de-Marne / Cie Käfig, Centre National de la Danse (CND), Institut Français de Meknès, Hessisches Staatsballett, Allemagne, Les Laboratoires d’Aubervilliers, Mophradat, Le POC d’Alfortville, Pôle-Sud, CDCN de Strasbourg, Meknès, La Compagnie Massala bénéficie du soutien de la Direction régionale des affaires culturelles d’île-de-France au titre du dispositif de l’aide à la structuration
  • Langues parlées
    • Français
    • Anglais
Tarifs

Moyens de paiement

  • Cartes de paiement
  • Chèques bancaires et postaux
  • Espèces
  • Eurocard - Mastercard
  • Visa
  • Tarifs
  • Tarif plein
    19 €
  • Tarif réduit
    7 €
Horaires

Horaires

  • Le 11 décembre 2021 à 20:30