Lorsque le handicap devient un moteur d’expériences, chacun y trouve son compte. Illustration, sur le site des 9 écluses de Fonseranes, à Béziers.

Myriam et Pierre ont débarqué, le dernier matin du mois de juin, dans le parking des 9 écluses, à Fonseranes. Lumineux, dopés à l’humour et à l’appétit de vivre, ils se présentent comme un couple d’aventuriers handi-valide qui croit fermement au voyage pour tous !” En version sous-titrée : “tu peux toujours en faire plus, aller plus loin que tu ne le crois” affirme Pierre, avec son sourire flamboyant. Il est le “handi” du couple “handi-valide” : jeunesse fracassée, après un soir d’horreur au Bataclan.

Mais c’était sans compter avec le caractère du bonhomme : paraplégique oui, résigné non. Myriam et lui, avec l’énergie de leur jeunesse, leur intelligence du “ici et maintenant” ont réimaginé leur vie, transcendé la réalité, en se donnant totalement à une de leurs passions communes : le voyage. Ils partent explorer le monde, créent un blog - le tout financé par des partenariats, des conférences -, l’alimentent de leurs vidéos, d’articles, photographies, de cartes. Ils “facebookent” tout ça, “instagrament” aussi leurs périples, leurs expériences, pour aider d’autres personnes en situation de handicap. Objectif :“vous inspirer, vous conseiller, vous décomplexer, vous faire rêver aussi “ disent-ils à leurs lecteurs, followers et autres visiteurs.

Or donc, au détour d’un périple en Occitanie, en co-production avec la Région et le Département, les voilà aux 9 écluses, à Béziers : heureux d’être au soleil, épatés par l’ampleur et la beauté du monument mais aussi, attentifs aux installations.

Leur expérience des lieux intéresse l’Office de Tourisme, gestionnaire du site. Il est certes labellisé Tourisme & Handicap mais, répondre à un cahier des charges à la virgule près est-il suffisant pour créer un lieu véritablement adapté, voire confortable pour une personne handicapée ? Myriam et Pierre ont tout – discrètement – ausculté :

- accès parking-Maison du Site, boutique, montée dans la salle de projection (le cinéma immersif) et circulation sur les lieux ;

- descente de la pente des 9 écluses, halte sur la passerelle après montée par l’ascenseur ;

- arrivée au restaurant, espace entre les tables et pour manipuler son fauteuil roulant, pente d’accès et espace de stationnement du fauteuil etc… Tout a été passé au crible, “sans avoir l’air d’y toucher”. Mais au final : “franchement, c’est super. Je suis étonné par la qualité des équipements, des espaces, par la manière dont l’accessibilité a été pensée” résume Pierre.

Et il ne plaisante pas, puisque quelques jours après cette visite, sur leur blog ils publient une carte où figurent les “bons points-bons plans des 9 écluses”, pour leurs lecteurs. On a hâte qu’ils reviennent expérimenter les installations adaptées de la Maison des Orpellières, à Sérignan-Plage ; de la Tour médiévale de Valros (labellisée tous types de handicaps). Il leur sera certainement difficile de rencontrer la soixantaine de  professionnels du tourisme de l'agglo Béziers Méditerranée, qui ont aménagé leurs structrures et qui proposent, réellement "des vacances pour tous". Ils sont une trentaine d'hébergeurs (hôtels, campings, gîtes, locations de vacances) à offrir au moins un logement adapté ; des restaurants de Béziers, Sérignan, Villeneuve-lès-Béziers et Valros en capacité  d'accueillir des personnes en situation de handicap ; les plages de l’agglomération aussi ; de même que les cinémas, plusieurs musées, théâtres, stades, sites touristiques…  attendent tous les Pierre et Myriam qui le souhaitent !