Lors de notre épisode n°2 de «Zoom sur...» diffusé ce samedi 10 avril à 14h00 sur la page Facebook de l'Office de Tourisme, vous avez pu faire connaissance avec le Saint-Patron de la ville, Saint-Aphrodise, ainsi que de son fidèle compagnon de voyage: le chameau.

Revoir le live facebook "Zoom sur..."

En effet, je vous rappelle que Saint-Aphrodise, venu d’Égypte en chameau pour tenter d’évangéliser le sud de la Gaule, a été condamné à mort par les romains alors qu’il était évêque de Béziers. Décapité, sa tête tomba dans un puits place Saint-Cyr (photo ci-contre) mais ressurgit instantanément du fond des eaux. Saint-Aphrodise prit alors sa tête dans ses mains pour marcher jusqu’à l’actuelle basilique (où se situait anciennement une grotte - grotte dans laquelle il s'est réfugié après avoir été décapité). Le chameau qui, se retrouva sans son maître, fut recueilli par une famille de potiers biterroise. Leur ancienne maison fut vendue à sa mort, et les bénéfices perçus à la suite de cette vente ont été utilisés par les consuls de Béziers pour acheter du pain - pain que l'on distribuera aux pauvres de la ville, une fois béni par l’évêque, lors des fêtes des «Caritats».

 

Les "Caritats", de son nom occitan (signifiant "Les Charités"), est une célébration organisée à chaque période de la Pentecôte. Elle est l'occasion de célébrer Saint-Aphrodise - dont la fête est fixée quelques jours plus tôt, le 28 avril. A cette occasion, la ville nous replonge dans le Béziers Médiéval avec une série de spectacles, déambulations, ateliers d'artisanats, de danses et chants traditionnels, de dégustations etc.

Ainsi, l'origine des coques de Béziers est intimement liée à la légende de Saint-Aphrodise, puisque le pain distribuait aux pauvres - qui est symbolique dans la religion chrétienne - est aujourd'hui symbolisé par une brioche: la coque de Saint-Aphrodise.

En effet, les siècles ont passé, et le pain qui était la base du repas au Moyen-Âge - qui permettait réellement la survie de la population - a peu à peu laissé place à la brioche moelleuse, gourmande, aux notes déclicates d'agrumes ou de fleur d'oranger. Il faut savoir que la Renaissance - comme son nom l'indique - a été une période de renouveau, d'avancées, qu'elles soient économiques, scientifiques, sanitaires ou encore sociales. De part ces évolutions, le niveau de vie a augmenté et par la même occasion, notre assiette s'est vue enrichie: on peut se permettre d'acheter autre chose que du pain.

Alors, si vous aussi vous souhaitez déguster une délicieuse coque de Saint-Aphrodise (et vous avez l'excuse du mois d'Avril car c'est bientôt la fête de Saint-Aphrodise), vous pouvez retrouver la recette de la coque qui a été partagée par Alejandra ici: https://www.beziers-mediterranee.com/blog/recette-des-coques-de-saint-aphrodise ou si jamais vous êtes gourmands mais que la cuisine, ce n'est pas trop votre fort, vous pouvez directement l'acheter dans une de ces boulangeries à Béziers:


- Boulangerie des "Nouvelles arènes" (place Saint-Cyr)
- Boulangerie Pâtisserie "Rolland" (avenue Pierre Verdier)
- Boulangerie Pâtisserie "Le Cristal" (sur les Allées Paul Riquet)
- Boulangerie Pâtisserie "Saint-Jacques" (avenue Albert 1er)
- Boulangerie Pâtisserie Chocolaterie "Le Dôme" (Zone Bonnaval)
- Boulangerie Artisan Pâtisserie "Philippe" (Zone Courondelle)

Je n'ai plus qu'à vous souhaiter une bonne dégustation, moi je vous retrouve au mois de Mai pour le troisième volet de "Zoom sur", consacré à une prouesse architecturale biterroise...