Type d'itinéraire : Routier
Distance : 32.9km
Durée (moyenne) : 04:00
Niveau : Très facile
Départ : BEZIERS
Boucle

Relier la Méditerranée à l’Atlantique ?
L'Idée remonte à l’Antiquité. Sans le Canal Royal des 2 Mers, le Canal du Midi, le Languedoc ne serait pas ce qu’il est ! C’est au XVIIe siècle que P-Paul Riquet s’attaque à cette idée folle. Pendant 3 siècles, le Canal assurera le transport des vins du Languedoc. Le long de ce ruban de verdure, ponctué d'ouvrages d'art, classé au patrimoine Mondial de l'Humanité par l’UNESCO, le vignoble est partout !
Concurrencé par du transport ferroviaire et de la route, le transport fluvial du vin déclinera doucement. Il reste que Canal du Midi et chemin de fer marquent l'essor du vin du Languedoc. Si la production est celle d'un rouge, issu des coopératives qui fleurissent dès le XIXe siècle, on obtient des vins de qualité et d'excellence ! Au fil des itinéraires proposés, vous entrez dans un voyage des sens, des vins des coteaux d'Ensérune. Une IGP caractérisée par la fraîcheur liée aux proches montagnes, au vent marin qui donne des vins blancs fameux.

Votre itinéraire

BEZIERS

Relier la Méditerranée à l’Atlantique ?
L'Idée remonte à l’Antiquité. Sans le Canal Royal des 2 Mers, le Canal du Midi, le Languedoc ne serait pas ce qu’il est ! C’est au XVIIe siècle que P-Paul Riquet s’attaque à cette idée folle. Pendant 3 siècles, le Canal assurera le transport des vins du Languedoc. Le long de ce ruban de verdure, ponctué d'ouvrages d'art, classé au patrimoine Mondial de l'Humanité par l’UNESCO, le vignoble est partout !
Concurrencé par du transport ferroviaire et de la route, le transport fluvial du vin déclinera doucement. Il reste que Canal du Midi et chemin de fer marquent l'essor du vin du Languedoc. Si la production est celle d'un rouge, issu des coopératives qui fleurissent dès le XIXe siècle, on obtient des vins de qualité et d'excellence ! Au fil des itinéraires proposés, vous entrez dans un voyage des sens, des vins des coteaux d'Ensérune. Une IGP caractérisée par la fraîcheur liée aux proches montagnes, au vent marin qui donne des vins blancs fameux.
1

Étape 1

Les 9 Écluses de Fonseranes et le pont-canal : Voilà pour vous un parcours unique ! Remontez le fil de l'eau par la route, de nombreux domaines longent le canal. Il suffit parfois d’un petit ponton pour passer de l’eau à la vigne. Faites escale sur cette voie d’eau, merveille d’Europe, pour goûter les vins dont elle assura la prospérité. Et vous voilà sur le site classé Monument Historique et Patrimoine Mondial par l’UNESCO, ouvrage majeur du Canal du Midi. Composé à l’origine de neuf écluses en enfilade, l’Octuple (succession de 8 bassins en escalier, réalisation unique dans l’histoire des transports fluviaux) permet de franchir une dénivellation de 13,60 m sur une longueur de 300 m. On atteint même 21,6 m de dénivelé à la dernière écluse. Pierre-Paul Riquet a offert cette merveille de génie civil, baptisée par lui, « l’escalier de Neptune » à Béziers, en creusant bassins et rigoles en 4 ans, avec vue imprenable sur la cathédrale et les remparts. Aujourd’hui, vous êtes devant le site le plus visité, en Languedoc après le pont du Gard et la cité de Carcassonne. C’est dire ! Bel hommage à sa ville natale, non ? Aujourd’hui, seules 7 écluses sont encore en service. Emblématiques du Canal du Midi, elles arborent une forme ovoïde, afin de mieux résister à la puissance des eaux bouillonnantes qui s’y déversent à chaque remplissage de bassin. Vous vous en doutez, il s’agit là d’une étape obligatoire ! Vous pouvez vous y promener sur et dans, à pied, à vélo, en bateau sur 2 roues, assis ou debout. Oui debout, en embarquant sur un bateau. Une croisière d’une heure ou d’une journée au fil de l’eau. Douceur et sérénité garanties ! Louer un bateau électrique et jouer les capitaines, ou encore marcher avec un audio guide et vous asseoir devant le cinéma immersif situé au Coche d’eau, autrefois auberges ou mariniers et chevaux se reposaient avant d’affronter la montée ou descente des Neuf écluses. Profitez- en, en soirée grâce à une mise en lumière du site, le soir jusqu’à 23 heures. Sur place vous retrouverez une multitude d’activités possibles (cinéma immersif, chasse au trésor, bateaux électriques, un petit train) et même un restaurant ! A la sortie de Fonseranes, direction Colombiers. Le Pont-Canal : Les péniches descendant de Fonseranes devaient franchir le fleuve Orb, avant de reprendre le cours du Canal, en aval. Mais elles subissaient régulièrement les aléas des crues du fleuve, qui causèrent de nombreux chavirages et naufrages. En 1858, le Pont-Canal prit le relais : on a détourné le cours du Canal au niveau de la 7e écluse et depuis lors, les péniches enjambent l’Orb, 12 m au-dessus du fleuve. Large de 28 m, il est long de 240 m, et ouvre aux bateaux l’accès au Port-Neuf. C’est du Pont-Canal que l’on jouit d’une des plus jolies vues sur « l’acropole biterroise ». Vous êtes averti !
2

Étape 2

Ha ! Les allées ombragées de Béziers ! Capitale du vin, capitale incontestée du vignoble languedocien au XIXe siècle, Béziers s’offre aux amoureux de la vigne avec ses hôtels particuliers, ses châteaux pinardiers, ses folies. Le vin et la vigne furent les premiers acteurs d’une histoire passionnante. Arrêtez-vous devant la statue en bronze du père du Canal, la statue de Pierre Paul Riquet, œuvre de David d’Angers. Au cœur des ruelles du centre-ville, admirez les fresques en trompe l’œil, elles viennent compléter de façon insolite votre visite. Je vous le disais, l’équilibre est « entre eau et vins ». A seulement 500 mètres, des écluses, vous trouverez le domaine Mi-Côte ou la Gourgasse Neuve, sur les berges du romantique Canal du Midi.
3

Étape 3

En occitan « Cèrç » , nomme un vent en provenance du nord-ouest de Narbonne, et qui ne souffle que dans le Languedoc. Circius est le dieu romain créé en hommage à Cerc, ce vent signalé par Pline puis Sénèque dans la Gaule Narbonnaise. Baladez-vous à vélo le long du Canal du Midi du côté de Cers, la petite église de St Genies vaut le détour, et vous noterez ce petit pont « sans nom » un peu à la Eiffel, souvent traversé par les tracteurs de nos vignerons. Une partie du vignoble s’étend autour à perte de vue. Alors les vignerons d’Alma Cersius « âme de Cersius « ont eu la jolie idée de donner un nom à ce petit pont … » le pont Caylus ». Portiragnes et Villeneuve-les-Béziers, comptent aujourd’hui 167 coopérateurs. Ici, le terroir profite des influences maritimes sur des terres de galets roulés, caressés par le vent local et s’étend sur 1200 hectares. Alors, prêt pour tester l’IGP Pays d’Oc ou l’iGP Coteaux de Béziers ? Avec modération, bien sûr !
4

Étape 4

Au détour des ruelles, découvrez des fontaines, la tour du château féodal, l’ancienne mairie du XVIIIè siècle et l’église Saint Etienne (XIè s.), les clochers et l’abside polygonale sont classés Monuments Historiques. Retrouvez le Canal du Midi et l’une de ses 63 écluses, avant de rejoindre Béziers. Pour information, l’office de tourisme est bien situé, dans une gabarre, sur le canal , le long de la piste cyclable.
5

Étape 5

Vous souhaitez goûter au charme du village méridional ? Le voilà, situé à mi-chemin entre Béziers et la mer, Sauvian ! La borne milliaire a été installée à Sauvian le premier août en 48 de notre ère, par l'empereur Claude, sur une route annexe de La Narbonnaise, pour indiquer le chemin aux convois venant de Rome. Elle fut ensevelie, au fil des siècles et des invasions et retrouvée par hasard en 1820 par un vigneron. Restaurée et conservée, la borne se dresse aujourd'hui encore à une croisée de chemins. Le « Castellum de Salviano » est mentionné en 1070 pour la première fois. Mais les origines de Sauvian sont bien plus anciennes : des nécropoles du premier âge de fer, 19 villas romaines, un sarcophage du 1er siècle attestent de son passé lointain. Des réalisations architecturales dignes d’intérêt témoignent de ses origines anciennes : la porte de l’Horloge (XIIe siècle), le château féodal (XVe et XVIIIe siècle), la fontaine à obélisque (XVIIe siècle), l’église paroissiale (XIVe et XVè siècles), la métairie du Thou (déjà citée en 990) et son pigeonnier du XVe siècle, la borne milliaire citée plus haut, ainsi que de nombreux vestiges gallo-romains en cours de fouilles de conservations. Enfin, Sauvian est le lieu idéal pour découvrir les vignobles.

Avis client