Tout le monde a observé, constaté, les changements intervenus dans la Méditerranée ces dernières décennies. Avec chagrin souvent. Mais avec une volonté décuplée aussi, de lutter pour que la mer, comme le fleuve, continuent de vivre.

Pierrot Lagarde se rappelle les pêches non pas « miraculeuses » mais pour le moins abondantes du temps où il partait en mer, « cueillir » de quoi faire vivre sa famille, approvisionner les étals des poissonniers. Stéphan Escrouzailles et les agents du port eux, font évoluer leur métier : mi- « régisseurs » du domaine portuaire, mi « nounous » des milliers de tout petits poissons qu’ils protègent et laissent grandir, dans le port, grâce à des installations… étonnantes. Une démarche aussi volontaire que satisfaisante, en termes de résultats.

Épisode 3 : petit poisson deviendra grand

La Méditerranée a bien besoin d’aide, de soins, nul ne le conteste : découvrez comment on s’y prend chez nous, dans les ports de l’agglomération Béziers Méditerranée, pour repeupler les eaux. Les efforts et les volontés se conjuguent, depuis un an… et c’est efficace.

Dans le port de Valras-Plage, à côté de la vedette de la SNSM, ce panneau a été installé sur le quai : il vous explique ce que sont les Biohuts. Penchez-vous…
Et voilà, ces « nurseries à poissons » sont visibles par tout un chacun. Une vingtaine en tout, sont installées dans tout le port, sur des pieux de pontons etc.